Annuaire des Havrais en Résistance(s)

Maitron
Photos


MUZARD Michel

Chronologie : 1941

Statut : 
  • FFI
FTP : 
  • FTP
Zones d'action: Le Havre , Rouen , Somme , Maine et Loire

Date de naissance: 13/07/1920  à Aillant-sur-Tholon (89)

Mort pour la France : 13/03/1943 Fusillé à Angers (49)

Parcours dans la résistance :
 

Michel MUZARD, alias Loulou ou Lionel, était né le 13 juillet 1920 à Aillant-sur-Tholon (Yonne).

C'était un jeune instituteur socialiste ayant adhéré au Parti communiste après Munich.

Son parcours dans l'OS et les FTP est le suivant : en 1941 il est l'animateur des premiers groupes de choc de l’Organisation spéciale (OS) à Rouen et au Havre.

Entré dans l’illégalité, dénoncé, il échappe de peu le 3 juillet 1941 à une arrestation à son domicile, 53 Rue Saint Nicolas à Rouen.

En octobre 1941, il fait partie du deuxième groupe (chef de groupe Fernand Chatel) du Détachement FTP du Havre commandé par André Duroméa.

Il est condamné le 8 octobre 1941 par contumace à 20 ans de travaux forcés, (puis à nouveau par contumace le 15 janvier 1942 à 15 ans de travaux forcés).

En janvier 1942, il remplace Fernand Chatel, muté à Rouen, comme chef du 2e groupe du Détachement FTP du Havre.

Le 23 février, il est le premier FTP à attaquer à la grenade, avec le groupe Léon Lioust qu'il commande, un détachement de la Kriegsmarine au Havre.

En août 1942, il est affecté à Rouen au détachement Jeanne d'Arc, puis gagne la Somme.

Pendant deux ans, Michel MUZARD échappe à la Gestapo et la police française : il rejoignit ensuite les FTP de la Sarthe puis devint responsable militaire de la région Anjou-Poitou.

À Angers, il se retrouva associé à deux dirigeants FTP d’importance : Marcel Hamon, responsable régional du PCF clandestin et Henri Rol-Tanguy, futur chef des FFI d’Île-de-France à la libération de Paris.

Fin 1942, Michel MUZARD prend la tête de la résistance communiste en Maine-et-Loire et participe à divers sabotages.

Suite à la découverte de la cachette du groupe régional FTP le 29 novembre 1942, la Police parvint sur dénonciation à remonter la filière jusqu'à Michel MUZARD.

Le 9 mars 1943, Michel MUZARD, Octave Delage et Laurent Bastiani furent traduits devant le tribunal militaire de la Feldkommandantur 595 d’Angers.

Condamnés à la peine capitale, les trois hommes furent fusillés à Angers au lieu-dit Belle-Beille, le 13 mars 1943.

Michel MUZARD a été homologué DIR et FFI.

Mémoire : Michel Muzard est inhumé dans son village d’Aillant-sur-Tholon (89), où une place porte son nom.

Distinction : Médaille de la Résistance française à titre posthume (1947).

Variante d'état-civil relevée dans les sources: né à Joigny (89) (Shd).


Décorations : 
Médaille de la résistance

Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 438436
Caen:  Non référencé

Archives du collectif : 
Archives FTP - Ffi : liste des anciens FTP du Havre (D. Fouache) - Ordre de bataille du secteur FTP du Havre 41-44. Anacr, Maison des syndicats (P. Lebas)
Archives municipales : 
Cote 94Z155

Biographies : 
 Jean-Paul Nicolas, Maitron https://fusilles-40-44.maitron.fr/?article158736
  Claudine Cardon-Huet Blog Politique Auschwitz http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2011/11/sabotages-et-attentats-au-havre-avril.html

Bibliographie :  Andre Duromea La Résistance,la déportation Messidor Ed. 1987 p 60 (F. Roumeguère)


Crédit Photo de la notice :  Maitron


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  10/03/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact