Havrais en Résistance

L’Annuaire rend hommage aux 3 756 femmes et hommes dont l’engagement au péril de leur vie a porté l’espoir et œuvré pour la Libération du Havre et de la France et le rétablissement d’un régime républicain dans notre pays. Il permet aux Havrais de se réapproprier un pan de leur mémoire collective en découvrant l’histoire de leurs valeureux ainés. Toute personne ou organisation intéressée à enrichir ces connaissances est la bienvenue (cf. Le Collectif)

Havrais-en-résistance est labellisé

DEcouvrir l'annuaire

Le traumatisme collectif des bombardements subis par Le Havre en septembre 1944 a en quelque sorte submergé la mémoire collective et occulté la part active de résistance à l’occupation et au régime nazi, conduite dès 1940 et jusqu’à la Libération, par près de 3.700  hommes et femmes liés à notre cité ou à ses communes avoisinantes.

Les travaux de Monsieur Michel BALDENWECK, Docteur en Histoire contemporaine, ont révélé la part prédominante de la région du Havre – 36,5 % – dans les effectifs de la Résistance en Seine Inférieure.

L’extrême dispersion des sources d’archives et de connaissances souvent restreintes au domaine de la recherche, a engagé un collectif local dans la mise en oeuvre de l’« Annuaire Havrais en Résistance(s) ».

Crédit et copyright : Un fichier général des combattants de la guerre et de la libération dans le département de Seine Inférieure : Histoire des résistances. Annexes. Juin 2020, Michel BALDENWECK
Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Rejoignez le groupe Havrais en Résistances

**AUTOUR D'UNE PHOTO DE CLASSE DE 1934 : la classe de Seconde du Lycée François 1er ... Ils ne le savent pas encore, mais trois jeunes gens de cette classe âges de 16-17 ans vont se retrouver dans quelques années acteurs dans la résistance... ***(photo issue des archives de J-F. Dupont-Danican).*

**1941 -** Né au Havre le 23 septembre 1918, **Jean François DUPONT-DANICAN** alias *Neville,*Officier de Marine marchande sur Le Ville de Strasbourg (matricule : Le Havre 15240, s'engage dans les Forces Navales Françaises Libres en mars 1941 à Durban (Afrique du Sud). Il est l’un des rares membres d’équipage ayant rallié la France Libre à la faveur de l’arraisonnement de son navire par les Britanniques dans l’Océan Indien. Affecté à la Marine Marchande FNFL, il sert dans les convois de la « Bataille de l’Atlantique » , à bord des cargos Ville de Strasbourg et Châteauroux puis du paquebot Cuba. Il vivra le plus grand échange de prisonniers de la 2e Guerre Mondiale à Barcelone, après l’acheminement par le Cuba de prisonniers italiens et Allemands. Jean-François Dupont-Danican rentre en 1945 au Havre sur le bateau pilote de Seine l'Albert Faroult. Il a été homologué FFL. Distinctions : Chevalier de la Légion d'Honneur - Croix de guerre 1939-45 - Chevalier de l'Ordre national du Mérite (25 février 1989) - Officier du Mérite maritime - Médaille commémorative des Services volontaires de la France Libre - Croix du Combattant - Décoré de cinq médailles britanniques : 1939-45 Star, Atlantic Star, Africa Star (avec barrette North Africa), Italy Star, et 1939-45 War Medal. Auteur de Ephémérides , Souvenirs de Jean-François Dupont-Danican 1939-1945. Consultable à la bibliothèque de l'Association French Lines. Il est décédé le 20 septembre 2005 au Havre.

**1942 - **Né au Havre le 30 juin 1919, **Pierre LOUIS** s'engage dans les Forces Navales Françaises Libres à Londres en août 1942. Il est affecté à la Marine de Guerre et poursuit sa formation au sein de l'Ecole Navale sur le *Président Théodore Tissier*. Il est nommé aspirant en 1943, puis entre en formation au sein du Groupe aéronaval d'instruction des FNFL créé le 1er avril 1943 à Jacksonville aux USA. Prévu pour servir la Flottille 6 FE, I’ enseigne de vaisseau de 2e classe Pierre Louis est affecté en renfort à la Flottille 8 FE et rejoint la station de Norfolk en Virginie. Pierre Louis est décédé des suites d'un accident d'avion le 24 décembre 1949 à Forcalqueret (Var). Il a été homologué FFL. Distinctions : Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume (1950) - Croix de guerre avec étoile de bronze.

**1943 - **Né au Havre le 22 octobre 1919, **Robert JOIN** poursuivit sa scolarité au Lycée de garçons (François 1er) de 1929 à 1936 (de la 6e à la 1ère A). Il entre au réseau Charrette en juin 1943 en tant qu'agent P2. La mission principale de ce réseau était la recherche de renseignements. Son recrutement s’effectuait essentiellement auprès de prisonniers de guerre évadés ou rapatriés. La plupart venaient de compagnies disciplinaires où ils avaient été internés pour acte de rébellion contre leurs geôliers allemands.

Le noyau de ce réseau fut composé de plusieurs membres originaires de Seine-Maritime, dont le fondateur, Michel Cailliau dit Charette, de Sainte Adresse, neveu du Général de Gaulle, Jean Duprat dit Philippe Dechartre du Havre, et Jean Thomas de Rouen. Tous trois anciens prisonniers de guerre à la compagnie disciplinaire du Stalag XI B à Falling Bostel en 1941 ; auxquels s’adjoignent Jacques Benet de Bosc-le-Hard, évadé d’un Oflag (camp pour officiers) et Jean Marie Laporte de Rouen. Le réseau Charrette fut en service entre le 1er octobre 1943 et le 30 septembre 1944. Il se fond avec le MNPDG (Mouvement National des Prisonniers de guerre) en mars 1944. L'épouse de Robert Join, Simone, née Souloumiac, était chargée d’acheminer les armes et les explosifs parachutés de Londres pour la Résistance par les services secrets du Special Operations Executive britannique. Robert Join et son épouse furent arrêtés le 11 février 1944 par la Gestapo qui saisit une partie des armes. Robert Join est déporté par le convoi de compiègne du 27 avril 1944 à Auschwitz (matricule 185786) puis transféré au KL Buchenwald et affecté au kommando Tröglitz-Rehmsdorf installé dans le village de Rehmsdorf, qui se trouvait à l'origine à Tröglitz, à 50 km au sud-ouest de Leipzig. A la suite d'un bombardement, l'usine qui fabriquait des produits chimiques (oxygénation de lignites) fut déplacée. Les détenus étaient également utilisés pour des travaux de déblaiement. Robert Join fut le camarade de détention de Michel Cailliau qui le cite dans son livre sur le MRPGD. Robert Join fut rapatrié à une date non identifiée. Il a été homologué FFC, FFL et DIR. Distinction : Médaille de la Résistance française (1946). Robert Join est décédé à Cannes (06) le 1er février 1990.
... Voir plusVoir moins

9 heures
**AUTOUR DUNE PHOTO DE CLASSE  DE 1934 :  la classe de Seconde du Lycée François 1er ...  Ils ne le savent pas encore, mais trois jeunes gens de cette classe âges de 16-17 ans vont se retrouver dans quelques années acteurs dans la résistance... ***(photo issue des archives de J-F. Dupont-Danican).***1941 -** Né au Havre le 23 septembre 1918, **Jean François DUPONT-DANICAN** alias *Neville,*Officier de Marine marchande sur Le Ville de Strasbourg (matricule : Le Havre 15240, sengage dans les Forces Navales Françaises Libres en mars 1941 à Durban (Afrique du Sud). Il est l’un des rares membres d’équipage ayant rallié la France Libre à la faveur de l’arraisonnement de son navire par les Britanniques dans l’Océan Indien. Affecté à la Marine Marchande FNFL, il sert dans les convois de la « Bataille de l’Atlantique » , à bord des cargos  Ville de Strasbourg et Châteauroux puis du paquebot Cuba. Il vivra le plus grand échange  de prisonniers de la 2e Guerre Mondiale à Barcelone, après l’acheminement par le Cuba de prisonniers italiens et Allemands. Jean-François Dupont-Danican  rentre  en 1945 au Havre sur le bateau pilote de Seine lAlbert Faroult. Il a été homologué FFL. Distinctions : Chevalier de la Légion dHonneur  - Croix de guerre 1939-45 - Chevalier de lOrdre national du Mérite (25 février 1989) - Officier du Mérite maritime - Médaille commémorative des Services volontaires de la France Libre - Croix du Combattant - Décoré de cinq médailles britanniques : 1939-45 Star, Atlantic Star, Africa Star (avec barrette North Africa), Italy Star, et 1939-45 War Medal. Auteur de Ephémérides , Souvenirs de Jean-François Dupont-Danican 1939-1945. Consultable à la bibliothèque de lAssociation French Lines. Il est décédé le 20 septembre 2005 au Havre.**1942 - **Né au Havre le 30 juin 1919, **Pierre LOUIS** sengage dans les Forces Navales Françaises Libres à Londres en août 1942. Il est affecté à la Marine de Guerre et poursuit sa formation au sein de lEcole Navale sur le *Président Théodore Tissier*. Il est nommé aspirant en 1943, puis entre en formation au sein du Groupe aéronaval dinstruction des FNFL créé le 1er avril 1943 à Jacksonville aux USA. Prévu pour servir la Flottille 6 FE, I’ enseigne de vaisseau de 2e classe Pierre Louis est affecté en renfort à la Flottille 8 FE et rejoint la station de Norfolk en Virginie. Pierre Louis est décédé des suites dun accident davion le 24 décembre 1949 à Forcalqueret (Var). Il a été homologué FFL. Distinctions : Chevalier de la Légion dhonneur à titre posthume (1950) - Croix de guerre avec étoile de bronze.**1943 - **Né au Havre le 22 octobre 1919, **Robert JOIN** poursuivit sa scolarité au Lycée de garçons (François 1er) de 1929 à 1936 (de la 6e à la 1ère A). Il entre au réseau Charrette en juin 1943 en tant quagent P2. La mission principale de ce réseau était la recherche de renseignements. Son recrutement s’effectuait essentiellement auprès de prisonniers de guerre évadés ou rapatriés. La plupart venaient de compagnies disciplinaires où ils avaient été internés pour acte de rébellion contre leurs geôliers allemands.Le noyau de ce réseau fut composé de plusieurs membres originaires de Seine-Maritime, dont le fondateur, Michel Cailliau dit Charette, de Sainte Adresse, neveu du Général de Gaulle, Jean Duprat dit Philippe Dechartre du Havre, et Jean Thomas de Rouen. Tous trois anciens prisonniers de guerre à la compagnie disciplinaire du Stalag XI B à Falling Bostel en 1941 ; auxquels s’adjoignent Jacques Benet de Bosc-le-Hard, évadé d’un Oflag (camp pour officiers) et Jean Marie Laporte de Rouen. Le réseau Charrette fut en service entre le 1er octobre 1943 et le 30 septembre 1944. Il se fond avec le MNPDG (Mouvement National des Prisonniers de guerre) en mars 1944. Lépouse de Robert Join, Simone, née Souloumiac, était chargée d’acheminer les armes et les explosifs parachutés de Londres pour la Résistance par les services secrets du Special Operations Executive britannique. Robert Join et son épouse furent arrêtés le 11 février 1944 par la Gestapo qui saisit une partie des armes. Robert Join est déporté par le convoi de compiègne du 27 avril 1944 à Auschwitz (matricule 185786) puis transféré au KL Buchenwald et affecté au kommando Tröglitz-Rehmsdorf installé dans le village de Rehmsdorf, qui se trouvait à lorigine à Tröglitz, à 50 km au sud-ouest de Leipzig. A la suite dun bombardement, lusine qui fabriquait des produits chimiques (oxygénation de lignites) fut déplacée. Les détenus étaient également utilisés pour des travaux de déblaiement. Robert Join fut le camarade de détention de Michel Cailliau qui le cite dans son livre sur le MRPGD. Robert Join fut rapatrié à une date non identifiée. Il a été homologué FFC, FFL et DIR. Distinction : Médaille de la Résistance française (1946). Robert Join est décédé à Cannes (06) le 1er février 1990.

**René JAUDOUX ( Le Havre 1920 - Paris 1944). Si vous passez un jour devant cette plaque, au 30 bd des Invalides à Paris, vous aurez une pensée pour ce jeune homme, parmi les Havrais morts dans les rangs de la Résistance, loin de leur commune d'origine. Oubliés chez nous, leur mémoire - comme le Collectif a pu le relever dans ses recherches - est honorée par des plaques à travers toute la France... *Crédit photo : Musée de la Résistance en ligne.***

**Notice HER : www.havrais-en-resistance.fr/annuaire/entry/40675/**
... Voir plusVoir moins

1 jour
**René JAUDOUX ( Le Havre 1920 - Paris 1944). Si vous passez un jour devant cette plaque, au 30 bd des Invalides à Paris, vous aurez une pensée pour ce jeune homme, parmi les Havrais morts dans les rangs de la Résistance, loin de leur commune dorigine. Oubliés chez nous, leur mémoire - comme  le Collectif a pu le relever dans ses recherches - est honorée par des plaques à travers toute  la France... *Crédit photo : Musée de la Résistance en ligne.*****Notice HER : https://www.havrais-en-resistance.fr/annuaire/entry/40675/**

**Nouvelle conférence de Michel BALDENWECK, membre du Collectif HER le Jeudi 20 octobre à 17h30*** (information ONAC 76)*

Eric Mallet, président du comité de la Légion d'Honneur de Rouen, vous propose, à** l'espace Guillaume le Conquérant de Bois-Guillaume, 1530 Rue de la Haie**, une conférence animée par **Michel Baldenweck**, docteur en histoire, membre associé du Groupe de recherche en histoire de l’université de Rouen, notamment, sur le thème de **la résistance en Seine Inférieure 1940-1944.**

Cette conférence fait suite à la parution de son ouvrage sur l’histoire de la Seine-Maritime de 1940 à 46, basée sur des archives, des livres, des documents, des témoignages, avec la prise en compte des travaux des sociétés d’histoire de l’Agglomération qui ont produit depuis quelques années des études très pointues de cette période dans leurs villes : Deville, Malaunay, St Étienne du Rouvray, la vallée du Cailly, Petit-Quevilly, Grand-Couronne et Le Havre.
Michel dédicacera son livre à l'issue de cette conférence.

Je vous remercie de vous inscrire, pour la bonne organisation de cette activité, en priorité par mail à la présente adresse, ou par téléphone au 07 81 59 55 74.

Bien cordialement,

Christine Meier, secrétaire du comité de Rouen.

NB: par les transports en commun, l'espace Guillaume le Conquérant est très proche de l'arrêt Mairie de Bois-Guillaume, lignes F1, F8 et 10
... Voir plusVoir moins

1 jour
**Nouvelle conférence de Michel BALDENWECK, membre du Collectif HER le  Jeudi 20 octobre à 17h30*** (information ONAC 76)*Eric Mallet, président du comité de la Légion dHonneur de Rouen, vous propose, à** lespace Guillaume le Conquérant de Bois-Guillaume, 1530 Rue de la Haie**, une conférence animée par **Michel Baldenweck**, docteur en histoire, membre associé du Groupe de recherche en histoire de l’université de Rouen, notamment, sur le thème de **la résistance en Seine Inférieure 1940-1944.**Cette conférence fait suite à la parution de son ouvrage sur l’histoire de la Seine-Maritime de 1940 à 46, basée sur des archives, des livres, des documents, des témoignages, avec la prise en compte des travaux des sociétés d’histoire de l’Agglomération qui ont produit depuis quelques années des études très pointues de cette période dans leurs villes : Deville, Malaunay, St Étienne du Rouvray, la vallée du Cailly, Petit-Quevilly, Grand-Couronne et Le Havre.
Michel dédicacera son livre à lissue de cette conférence.Je vous remercie de vous inscrire, pour la bonne organisation de cette activité, en priorité par mail à la présente adresse, ou par téléphone au 07 81 59 55 74.Bien cordialement,Christine Meier, secrétaire du comité de Rouen.NB: par les transports en commun, lespace Guillaume le Conquérant est très proche de larrêt Mairie de Bois-Guillaume, lignes F1, F8 et 10

Souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres :
Nathalie Lanson,
Frederique Grenier,
Marie la Petite
... Voir plusVoir moins

5 jours

Souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres :
Didier Cavelier
... Voir plusVoir moins

5 jours
Voir plus

Photothèque

Nous contacter

Envoyez nous un mail ou ecrivez nous un message en utilisant le formulaire dédié

contact@havrais-en-resistance.fr

    Contact