Annuaire des Havrais en Résistance(s)

© IHS 76 - UL CGT Le Havre
Photos


HASCOET Jean Louis Paul

Chronologie : 1941

Statut : 
  • FFI
  • DIR
FTP : 
  • FTP
Zones d'action: Le Havre

Date de naissance: 08/03/1922  à Brest (29)

Mort pour la France : 22/07/1943 fusillé au Grand-Quevilly (76)

Parcours dans la résistance :
 

Jean HASCOET, né à Brest le 8 mars 1922 était ouvrier métallurgiste et résidait 30 rue Louis-Brindeau au Havre.

Il avait intégré le détachement FTP du Havre en octobre 1941.

Son parcours et ses actions dans les FTP furent les suivants : en janvier-février 1942, il atteint mortellement quatre officiers allemands et participe en avril à des opérations à la grenade contre des troupes ennemies. En avril 1942, il protège l'attaque par Lucien Bernager d'un allemand isolé dans la rue. En juin 1942, il participe à l'attaque de la Brasserie alsacienne rue du Président Wilson avec Lucien Beranger et le groupe Muzard. Le 16 juin, la compagnie Jean Hascoet, à bicyclette, ouvre le feu rue Rouget-de-l’Isle (Haut Graville) contre deux soldats allemands de la Kriegsmarine, dont l’un fut très grièvement blessé. Le 27 Juin, Rue Rouget-de-l'Isle, André Duromea, Jean HASCOET et leur groupe tendent une embuscade à l’officier allemand commandant le port et le tuent. En août, Jean HASCOET prend la tête du détachement du Havre à la suite d'André Duromea. Le 20 août, il participe rue Demidoff à une attaque du secrétaire de la section locale du PPF du Havre avec Marceau Flandre et André Nigaud.

Jean Hascoet est arrêté le 13 mars 1943, à son domicile. Les policiers savaient parfaitement qui il était et pour quel motif ils le recherchaient. On aurait trouvé sur lui un carnet sur lequel il notait les attaques qu’il avait menées contre les soldats allemands et les sabotages effectués contre les installations de la Wehrmacht. Torturé, il tenta de se suicider ; il n’y réussit pas mais ne parla jamais.

Sa condamnation à mort le 16 juillet 1943 par le conseil de guerre FK 517 précéda d’une semaine son passage par les armes à l’ancien champ de tir du Madrillet, au Grand-Quevilly, le 22 juillet 1943. (Maitron).

Jean HASCOET a été homologué FFI et DIR.

Mémoire : son nom est inscrit sur le Monument Résistance et déportation - Rue Jean Hascoet - Stèle 21 Rue de l'Abbé Herval.

Document annexe : plaque commémorative et plaque de rue Jean Hascoët (François Tocqueville)

Notice de Jean-Paul Nicolas, Maitron 


Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 286421
Caen:  Non référencé

Archives du collectif : 
Archives FTP - FFI I (D. Fouache) - La Résistance au Havre de 1940 à septembre 1944. Rodrigue Serrano, mémoire de Maitrise, Université de Rouen, 1999 (JH Caillard) - Ordre de bataille du secteur FTP du Havre 41-44. Anacr, Maison des syndicats (P. Lebas) - Le Visage des martyrs, Maison des Syndicats (P. Lebas) - Inventaire des stèles - articles Le Havre presse de septembre 1992 et de septembre 1996 - Dossier CM2 (F Amiel)
Archives municipales : 
Cote 94Z155 - cote 115 Z14 - cote Bio 8

Bibliographie :  Andre Duromea La Résistance,la déportation Messidor Ed. 1987 p 59 - Cité dans : Le promeneur des non-lieux, Claude Malon, Edition des falaises, 2019



Crédit Photo de la notice :  © IHS 76 - UL CGT Le Havre


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  08/07/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact