Annuaire des Havrais en Résistance(s)

© Maitron
Photos


DUROMEA André Jean

Chronologie : 1941

Statut : 
  • FFI
  • DIR
Mouvements : 
  • OS
FTP : 
  • FTP
Zones d'action: Le Havre , Ile de France

Date de naissance: 05/09/1917  à Le Havre (76)

Parcours dans la résistance :
 

Né au Havre le 5 septembre 1917, André DUROMEA (alias Denis, Georges), de profession ajusteur, figure parmi les créateurs du Mouvement OS du Havre en septembre 1940, chargé du secrétariat à l’organisation de la section du Havre.

En avril 1941, il est le chef du 1er groupe (TP : troupe de partisans) et chef départemental FTPF en Seine-Inférieure. Le 13 mars 1942, protégé par l’ensemble de son détachement, il lance une grenade Rue Lecesne dans un café rempli d’Allemands dont plusieurs sont grièvement blessés. Le 21 mars 1942, André DUROMEA et André Gay attaquent à la grenade un détachement allemand rue de Cronstadt. Un allemand est grièvement blessé.

En août 1942, André DUROMEA est nommé commissaire aux effectifs à l'état-major des FTP (article presse 1996, Anacr).

Le 30 avril 1943, il est recherché avec Albert Leroy dans le cadre du déraillement du rapide 102 après sabotage de la voie ferrée Gancourt Saint Etienne-Molagnies  (dossier affaire de police Shd de Caen). Une série d’arrestations dans le département le conduit à entrer dans la clandestinité totale et il gagne le sud-ouest de la Bretagne en août, puis la région parisienne. Il est nommé commissaire aux opérations de la subdivision Île-de-France.

Suite à une dénonciation, le 7 mars 1944, alors qu’il se rendait à un comité militaire à Nogent-Le Perreux, André DUROMEA est blessé, emmené à la Salpêtrière puis à la prison de Fresnes.

Interrogé à plusieurs reprises par la BS, la brigade mobile de Rouen et la Gestapo, entre mars et mai 1944, il est déporté au camp de Neuengamme où il arrive le 31 juillet 1944. Il est ensuite envoyé en kommando à Blumenthal où il reste jusqu’en avril 1945, malgré plusieurs tentatives d’évasion.

Après un mois d’exode de camp en camp, il fut finalement libéré en Baie de Lübeck-Neustadt par les Britanniques le 3 mai 1945 (Maitron).

Il a été homologué FFI et  DIR, et était titulaire de la carte CVR (1953).

André Duroméa a été Maire du Havre de 1971 à 1994. Il était également Conseiller général de Seine Mairime (1958-1976) , député (1967-1986 et 1988-1993) et sénateur (1986-1988).

Distinction :  Commandeur de la Légion d'Honneur (2006) - Médaille de la Résistance française (1947).

Mémoire au Havre : Rue André Duroméa - Promenade André Duroméa

André DUROMEA est décédé à Dieppe (76) le 16 mars 2011. Il a été inhumé au cimetière Sainte Marie du Havre (Division : 25, Rang : Nord, Emplacement : 16)

Documents annexés : Promenade André Duroméa et stèle commémorative (F. Roumeguère) - Sépulture au cimetière Sainte-Marie (S. Prentout)

Article de Paul Boulland, Maitron 

Reportage de France 3 Baie de Seine (mars 2011)


Décorations : 
Légion d'honneurMédaille de la résistance

Carte du Combattant Volontaire de la Résistance (CVR): 02/02/1953

Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 204983
Caen:  Non référencé

Archives départementales : 
3868 W - Affaires de police : 54 W 5282 7956/38 et 54 W 5282 7956/60 V
Archives du collectif : 
Ordre de bataille du secteur FTP du Havre 41-44. Anacr, Maison des syndicats (P. Lebas) - Fichier CVR ADSM (M. Baldenweck) - Fichier DIR Fndirp 76 (M Baldenweck) - Listing Fmd (M. Baldenweck) - Liste 76 des Médaillés de la Résistance française (M. Baldenweck) - Dossier CM2 (F Amiel)
Archives municipales : 
Cote 94Z155

Biographies : 
 André Duromea raconte la Résistance, la déportation… Messior Ed. 1987
 

Bibliographie :  Cité dans : Le promeneur des non-lieux, Claude Malon, Edition des falaises, 2019



Crédit Photo de la notice :  © Maitron


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  23/06/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact