Annuaire des Havrais en Résistance(s)


Photos


CHOQUET Henri Léon

Chronologie : 1941

Statut : 
  • FFL
  • FFC
  • FFI
  • HELPER
Groupes : 
  • Choquet
Réseaux : 
  • COHORS ASTURIES
Mouvements : 
  • LIBE NORD
Unité FFL : 
  • Résistance Intérieure
Zones d'action: Le Havre

Date de naissance: 08/07/1877  à Toutencourt (80)

Parcours dans la résistance :
 

Henri CHOQUET, ancien instituteur, est né le 8 juillet 1877 à Toutencourt (80).

Lieutenant honoraire d’infanterie durant la première guerre mondiale, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur et reçoit la Croix de guerre 14-18.

Il est de 1935 à 1940 le Vénérable maître de la loge maçonnique havraise H.H.H. Employé comptable dans l'entreprise de peinture de Pierre Goujard au Havre, il déménage en 1942 mais reste employé au Havre et il rentre chaque fin de semaine à son domicile, 28 route de Darnetal à Rouen.

Début 1941, Henri CHOQUET (alias Charon, Chevallier, Crépin, Henri), fonde au Havre un Groupe qui porte son nom, antenne havraise et réseau de renseignement du Mouvement Libération Nord (plus communément nommé Libé Nord).

Formé au plan national sous l'impulsion de Louis Vallon, Christian Pineau, Louis Saillant, Henri Ribière et Gaston Tessier, tous militants socialistes ou syndicaux, Libé Nord était représenté à Rouen par un ami d'Henri CHOQUET, Césaire Levillain, directeur de l'Ecole professionnelle.

Henri CHOQUET recruta une douzaine d'agents qui se spécialisèrent au Havre et sur la côte jusqu'à Dieppe dans l’observation des mouvements des navires et des troupes allemandes : Edmond Casaux,  Maurice Cosnier, Jean Barbier, Roger Bernard  ,Pierre Pleuchot, Eugène Godefroy, Georges Le Sidaner, Albert Demonchy (secteur de Dieppe), ainsi qu'Alexis Duchamp et René Poulnas (secteur de Saint-Romain) .

Chacune de ces personnes employèrent un certain nombre d'agents de toutes professions et de tous milieux.

En octobre 1942, le groupe Choquet rejoint le réseau de renseignement Cohors, fondé par Jean Cavaillès, subordonné à l'Intelligence Service et au BCRA (services secrets de la France Libre à Londres).

Sa centrale était à Paris et ses premiers sous-réseaux ont fonctionné en Normandie et en Bretagne (15 Havrais en ont fait partie). Initialement, Cohors fut étroitement associé au mouvement Libé Nord, avant de s'en détacher.

Les réunions de Cohors au Havre se tenaient au sein de l'entreprise de Pierre Goujard, avec son accord.

Chaque fin de semaine, Henri CHOQUET remettait les informations recueillies par son Groupe à Césaire Levillain.

Outre le Renseignement, les activités d'Henri CHOQUET consistèrent également en l'aide aux réfractaires et la fabrication de faux-papiers.

En 1943, lorsqu'il est approché par Philippe Liewer, alias Clément, qui cherche à étendre le réseau Hamlet Buckmaster au Havre, Henri CHOQUET l'oriente vers Roger Mayer chef de L'Heure H, auquel il fournissait des faux-papiers (source : Brigitte Garin).

Le 14 mars 1944, Henri CHOQUET fut obligé de quitter Le Havre après l'arrestation de son adjoint Maurice Cosnier.

Il gagne alors Paris où il poursuit son activité de résistant avant de revenir au Havre à l'été 1944 se joindre aux troupes FFI.

Henri CHOQUET a été homologué FFC et FFL et était titulaire de la carte CVR (1952).

Livre Ouvert des Français Libres 


Carte du Combattant Volontaire de la Résistance (CVR): 18/12/1952

Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 129 621 - Gr 16 13 P20 et GR 13 P 131
Caen: 

Archives départementales : 
3868 W
Archives du collectif : 
Archives Choquet - Fichier CVR Adsm (M. Baldenweck) - Archives B. Garin - Documents Jean-Hugues Caillard -La Résistance au Havre de 1940 à septembre 1944. Rodrigue Serrano, mémoire de Maitrise, Université de Rouen, 1999 (JH Caillard)
Archives municipales : 
Cote 94Z155

Bibliographie :  Une famille normande dans la tourmente nazie. Vie et mort du réseau de résistance Salesman. Brigitte Garin, Wooz éditions, 2020.


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  08/07/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact