Annuaire des Havrais en Résistance(s)

Archives Munipales Le Havre
Photos


CHATEL Fernand

Chronologie : 1941

Statut : 
  • DIR
Mouvements : 
  • OS
FTP : 
  • FTP
Zones d'action: Le Havre

Date de naissance: 17/12/1922  à Mosnay (36)

Parcours dans la résistance :
 

Né dans l'Indre le 17 décembre 1922, Fernand CHATEL, écrivain journaliste et instituteur à Bléville, compte parmi les fondateurs du groupe OS du Havre en avril 1941.

Il est chef du 3e groupe en avril, qui devient FTPF en octobre 1941 : il est alors chef du 2e groupe de la Compagnie FTP du Havre.

Le 15 novembre (ou le 7 décembre), il effectue le premier attentat au révolver contre deux soldats allemands derrière la brasserie Paillette, rue Jacques Louer. Un sous-officier allemand est grièvement blessé.

Le 21 décembre, il dépose avec Jean Hascoet une bombe artisanale, fabriquée dans l’atelier du père d’André Duroméa, contre la librairie « allemande » du 129 de la rue de Paris.

En janvier 1942, le groupe Chatel attaque à la grenade un détachement de la Kriegsmarine place de l'Arsenal. Marc Boisard est arrêté à la suite de cette action. Fernand CHATEL quitte alors Le Havre pour le détachement Jeanne d'Arc à Rouen.

Le 18 mai 1942, il est l'auteur d’une tentative de meurtre sur des gendarmes commis à Petit Quevilly (76).

Il est arrêté en juillet 1942 et déporté par le convoi de compiègne du 24 janvier 1943 au KL Sachsenhausen (matricule 58736).

Il est affecté au kommando Heinkel, camp-annexe de Sachsenhausen, exemple type d'usine-camp. Les barbelés ceinturent le vaste espace boisé de Germendorf village à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d'Oranienburg, où alternent les blocks des déportés et les halls de fabrication du constructeur d'avions Ernst Heinkel. ll compte 8000 détenus en 1944. Les déportés sont évacués le 21 avril 1945.

Fernand CHATEL est ensuite transféré au KL Buchenwald, et affecté au kommando Leipzig-Thekla ou Emil, situé dans le faubourg de Leipzig depuis mars 1943, qui travaille pour la firme de construction de machines Erla et pour la production d'avions Messerschmitt. Il compte 900 détenus en janvier 1945.

Fernand CHATEL est libéré le 9 mai 1945 près de Teplitz (Bddm).

Il a été homologué FFI.

Fernand CHATEL est décédé le 27 juillet 1983 à Fréjus (Var).

Mémoire : Rue Fernand Chatel au Havre.


Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 123349
Caen: 

Archives du collectif : 
Archives FTP - FFI: fiche de renseignement (D.Fouache) - Ordre de bataille du secteur FTP du Havre 41-44. Anacr, Maison des syndicats (P. Lebas) - La Résistance au Havre de 1940 à septembre 1944. Rodrigue Serrano, mémoire de Maitrise, Université de Rouen, 1999 (JH Caillard) - Fichier DIR Fndirp 76 (M Baldenweck)
Archives municipales : 
Cote 115 Z 7 - Dossier Bio 37/7.5 - Cote 94Z155 - Biographie in : délibération 28 sept 1983

Biographies : 
 Jean-Pierre Besse, Maitron http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19601
  Communistes au Havre. Marie Paule Dhaille-Hervieu https://books.openedition.org/purh/1196

Bibliographie :  Fernand Chatel : 30 ans de luttes au service des travailleurs normands et de la paix, Rouen, Éditions de la fédération de Seine-Inférieure du PCF, 1951 - André Duromea raconte la résistance, la déportation Le Have. Messidor, éditions sociales 1987 (F Roumeguère) - Communistes au Havre. Marie-Paule Daille-Hervieu PURH, 2009



Crédit Photo de la notice :  Archives Munipales Le Havre


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  12/02/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact