Annuaire des Havrais en Résistance(s)

© Shd Vincennes
Photos


ANDREANI Jean Pio

Chronologie : 1940

Statut : 
  • FFC
Groupes : 
  • Jean
Réseaux : 
  • ACTION R3
  • SAINT JACQUES
Unité FFL : 
  • Résistance Intérieure
Zones d'action: Le Havre , Saint Jouin Bruneval

Date de naissance: 05/05/1897  à Olmeta di capo corso (20)

Parcours dans la résistance :
 

Jean Pio ANDREANI (alias Marconi - M220), né le 5 mai 1897 à Olmeta di capo corso était commerçant, domicilié 79 rue Michelet au Havre.

Il crée en 1940 le Groupe Jean qui compta de nombreux Corses dans ses rangs.

Grâce à ses contacts, son groupe fut affilié au sous-réseau Nardan du réseau Saint Jacques. Ce réseau créé en 1940 par le lieutenant-colonel Maurice Duclos dépendait du BCRA (services secrets de la France Libre à Londres). Sa mission principale fut la recherche de renseignement d'ordre militaire, politique et économique et accessoirement la préparation militaire à l'action, notamment à travers le sous-réseau Nardan. Sa centrale était basée à Paris et ses principaux sous-réseaux en région parisienne, le Nord, Le Havre (sous-réseau Nardan) et la région côtière, Rouen et la Seine Inférieure.

Le SGA indique que Jean ANDREANI fut également membre du réseau Action R3.

De 1940 à 1941, les principales activités du Groupe ont été de faciliter l’évasion de nombreux prisonniers, ceci en liaison avec le Réseau France Espagne de Marseille.

Il participa en 1941 au recueil de renseignements sur le radar de Saint Jouin Bruneval et, lors de l'opération en février 1942, il recueille 8 soldats britanniques avec William de Beaugrand, Roger Brière et Roland Prestimost.

En 1943, il procède à l'envoi d’une vingtaine de réfractaires dans le maquis de l’Eure et en Haute Savoie.

En 1944, sous la direction de Antonio Coves  et de Charles Garceries,  le groupe effectue le sabotage de navires de guerre allemands de types suivants : séries « 1.500 » et « 1.800 », participe au sabotage du ponton grue de 80 t. ainsi que des navires Perrakis, 1525, Passereau et Bromy, et détériore la tuyauterie à gas oil de la C.I.M. qui servait à l’alimentation en carburant des navires allemands.

Il procède également au sectionnement,  à plusieurs endroits, des câbles de communication de mines dans l’enceinte du Port du Havre.

Il effectue des vols d’armes au préjudice des Allemands en gare du Havre sous les ordres de Louis Julliard et Antonio Coves, ainsi que d’autres soustraction s’armes individuelles.

Le dépôt d’armes constitué par le groupe fut anéanti lors des bombardements du 5 septembre 1944.

De juin à septembre 1944, tous les hommes du groupe Jean furent désignés à tour de rôle à des postes assignés en vue de surveiller les mouvements de troupe, mouvements de navires et signaux d’attente, ceci en liaison avec Charly Coursier et d'autres groupes de notre ville.

En aout 1944, le groupe Jean passe sous les ordres du commandant Lecomte pour regrouper les FFI du Havre en vue des opérations d’attaque de la Ville. Les PC du Groupe Jean étaient établis suivant ordre reçus, au cercle Franklin et au Théâtre municipal.

9 des hommes du groupe Jean périssent dans le bombardement du Théâtre municipal le 5 septembre : Jean Borelli, Michel Donati, Jean Franchesci, Charles Gourdain,  François Kermanec,  Raymond Millet, Jean Porteboscq, Read et Albert Riou.

13 hommes du groupe Jean se sont engagés au 7e bataillon FFI pour la campagne de Libération de la France (Rapport Jean Andreani).

Jean ANDREANI a été homologué membre des FFC et des FFL et était titulaire de la carte CVR (1953).

Distinctions : Croix de guerre avec étoile d'argent. Citation à l'Ordre de la Division signée Pierre-Marie Koenig :

« Résistant de la première heure, a pu faire évader près de 400 prisonniers français ; devenu chef d’un S.R. et spécialiste d’une équipe pour le sabotage des navires du Port du Havre, a pris part les armes à main, au coup de main de Bruneval, réussissant à libérer 8 anglais. S’est particulièrement signalé par son audace, sa bravoure, pendant les combats de la Libération de la Ville du Havre, mettant hors de combat plusieurs allemands".

Jean ANDREANI est décédé le 21 mai 1976 à Olmeta di Capo Corso.

Biographie site Français Libres du Havre 

Livre ouvert des FFL 


Carte du Combattant Volontaire de la Résistance (CVR): 13/11/1953

Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR16 P 128107
Caen: 

Archives départementales : 
3868 W
Archives du collectif : 
SHAT Groupe Andréani cote 13 P 131 (David Fouache)- Archives saint Jacques (D. Fouache) - Fichier CVR ADSM (M. Baldenweck) - La Résistance au Havre de 1940 à septembre 1944. Rodrigue Serrano, mémoire de Maitrise, Université de Rouen, 1999 (JH Caillard)
Archives municipales : 
Cote 94Z155

Bibliographie :  Cité dans "Histoire de la Résistance en France" (2) de Marcel Degliame-Fouché, Henri Noguères, Jean-Louis Vigier.


Crédit Photo de la notice :  © Shd Vincennes


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  02/07/2021

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact