Annuaire des Havrais en Résistance(s)

Col. Arolsen archives
Photos


AUBRIOT Jacques Raymond

Chronologie : 1943

Statut : 
  • FFC
  • DIR
Réseaux : 
  • ALLIANCE
  • DARIUS
  • GALLIA
Zones d'action: Bordeaux

Date de naissance: 09/06/1912  à Le Havre (76)

Parcours dans la résistance :
 

Né le 9 juin 1912 au Havre, Jacques AUBRIOT s’était marié au Havre en 1935 avec Jacqueline Ferrand et le couple avait trois enfants. Il était en 1944 ingénieur ordinaire des Ponts et Chaussées du port autonome de Bordeaux, notamment chargé du service des Accès et des Phares et Balises et résidait au 12 rue de Soulac à Caudéran (Gironde).

Sous le pseudo de Tortue, il appartenait au réseau Alliance, en qualité d’agent P1 du 1er juillet 1943 au 30 novembre 1943.

Fondé par Georges Loustanau-Lacau et Marie-Madeleine Fourcade, Alliance est le plus important des réseaux de renseignement dépendant de l'Intelligence Service britannique (IS) sur le territoire français, et du BCRA (services secrets français) à partir de février ou mars 1944. Il fonctionna de février 1941 au 8 mai 1945 et compta 2405 membres. Sa vocation principale fut le renseignement militaire sur l'ensemble du territoire occupé et de manière occasionnelle, l'évacuation de parachutistes ou de patriotes traqués, le sabotage d'infrastructures de transport et d'usines. Une vingtaine de Havrais en ont fait partie, dont Julien Beaujolin, chef du réseau du 18 mars 1944 à la Libération.

Jacques AUBRIOT s’est ensuite engagé au sein du réseau Gallia-Darius comme agent P2 en décembre 1943, en qualité de chargé de mission 3ème puis 2ème classe avec pour pseudo Arthur (Shd Caen).

Créé par Henri Gorce-Franklin, Gallia était subordonné à la France Libre, et fut en fonction entre février 1943 et le 30 septembre 1944. Il avait pour vocation de coordonner les différents SR en zone sud et d'opérer la recherche de renseignement d'ordre militaire, politique et économique Le réseau Darius, était l'antenne parisienne en janvier 1944 du réseau Gallia implanté en zone sud.

Le 19 mai 1944, alors qu’il venait de trouver un travail à la direction du port de Bordeaux, Jacques est arrêté par la SIPO de Bordeaux (Arolsen), détenu au fort du HÂ de Bordeaux du 19 mai au 28 juin 1944 puis déporté de Bordeaux au KL Dachau (matricule 78120), où il arrive le 7 juillet 1944.

Un mois plus tard, le 7 août, il est affecté au kommando d'Allach jusqu’au 19 août : situé près de Dachau, créé le 17 mai 1944, qui travaille à différents projets et productions : d'abord pour une manufacture de porcelaine, ensuite pour la firme BMW, enfin pour différents chantiers de l'organisation Todt. Il compta jusqu'à 3850 détenus.

Jacques est ensuite envoyé au kommando Kaufbeuren jusqu’au 15 avril 1944 (dans le Sud-Ouest de la Bavière, entre Munich et le lac de Constance, dans une ancienne usine de tissage, pour la firme BMW. Les détenus fabriquent des arbres d'hélices pour des avions de guerre).

Enfin, Jacques achève sa détention au camp de Allach du 15 au 29 avril 1945.

Libéré par l’avance alliée le 30 avril 1945 à Allach, il  est rapatrié le 17 mai 1945 à l’Hôtel Lutétia à Paris.

Il est décédé le 6 décembre 2003 à Meudon (92).

Jacques AUBRIOT a été homologué FFC et DIR. Sa carte de déporté résistant lui a été attribuée en 1956 (carte n°1004 – 29 305).

Notice révisée par Mhcab le 14 novembre 2021 selon  le Dossier AC 21 P 699792

Documents annexés : Col. Arolsen archives - Attestation de Henri Gorce-Franklin, chef et liquidateur du réseau Gallia (Ac 21 P 699792).


Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 21262
Caen:  AC 21 P 699792

Archives du collectif : 
AC 21 P 699792 (D. Fouache)

Bibliographie :  Le réseau Alliance, Guy Cares, éditions Ouest-France, 2021



Crédit Photo de la notice :  Col. Arolsen archives


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  20/05/2022

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact