Annuaire des Havrais en Résistance(s)

shd caen/Col. Arolsen archives
Photos


ALLAIN André Léon

Chronologie : 1941

Statut : 
  • RIF
  • DIR
Mouvements : 
  • FRONT NATIONAL
Zones d'action: Calvados

Date de naissance: 23/06/1892  à Le Havre (76)

Mort pour la France : 21/04/1944 à Natzwiller Struthof (Alsace)

Parcours dans la résistance :
 

Né le 23 juin 1892 au Havre, fils de Jacques Allain et de Alphonsine Pinard son épouse,
André ALLAIN, marié à Edmondine née Lelièvre., était épicier, domicilié à Ellon dans le Calvados.

Il était actif au sein du Front National depuis juin 1941.
En 1942 il rejoint un groupe actif sous les ordres du chef de secteur de Bayeux, Lefebvre, diffusion de tracts et de journaux clandestins recherche de renseignements sur les unités Allemandes qui venaient au repos entre Bayeux et Isigny, recherche d’armes cachées depuis 1940. Plusieurs arrestations ayant été opérées dans la région de Bayeux début juillet 1943, André Allain fut identifié comme membre de l’organisation, arrêté le 19 juillet 1943 et déporté au camp de Natzwiller où il est mort pour la France.
(Attestation de Michel de Bouard, ancien responsable régional du Front National, 1951 - Dossier AC 21 P)

Parmi ses actions figurait également l’hébergement de réfractaires au STO.
Trois autres personnes résidant à Bayeux ont été arrêtées en même temps que lui.

Son arrestation par la Gestapo est survenue à son domicile à la suite d’une perquisition et il fut interné sans jugement le 19 juillet à Caen jusqu’au 24 septembre, puis à Fresnes jusqu’au 11 novembre 1943.

André ALLAIN est déporté politique, sans jugement, depuis Paris, le 11 novembre 1943, à destination de Schirmeck (matricule 5935).

Il est interné au secret sous procédure NN (Nacht und Nebel) et placé en détention préventive en attente de passer en jugement à Köln pour espionnage au profit de l'Angleterre.

André ALLAIN fut transféré au camp de concentration de Natzwiller Struthof en Alsace (matricule 5935), où il est décédé et présumé incinéré le 21 avril 1944.

Il a été homologué RIF avec le grade fictif de sergent et DIR. Il a été reconnu Mort pour la France.

Son décès a été transcrit à Paris le 2 août 1946.

Distinction : Médaille de la Résistance française à titre posthume (1953).

Document annexé : archive déportés (Col. Arolsen Archives)


Décorations : 
Médaille de la résistance

Service Historique de la Défense (SHD) : 
Vincennes : GR 16 P 8190
Caen:  AC 21 P 417565

Archives du collectif : 
AC 21 P 417565 (D. Fouache) - Liste 76 des Médaillés de la résistance (M. Baldenweck)


Crédit Photo de la notice :  shd caen/Col. Arolsen archives


Telecharger la notice individuelle de Résistant (PDF)

Fiche mise à jour le:  13/05/2022

Cette fiche n'a pas de commentaire

    Nous rencontrer

    Par mail ou à travers le formulaire dédié

    contact@havrais-en-resistance.fr

      Contact